Le viol est un crime punissable par la loi. C’est un acte qui associe la violence sexuelle, la pression psychologique et la domination. Les violeurs, parfois aussi pédophiles, ont souvent des cibles jeunes, qui sont plus faciles à atteindre et à manipuler. Ces criminels essaient d’établir une relation de confiance avec leur proie, afin de pouvoir l’affaiblir psychologiquement sans qu’elle ne s’en aperçoive. Malheureusement, cette acte peut durer plusieurs années, car par peur de se faire juger, les victimes, que ce soit des enfants, ou des adolescents n’ont pas toujours le courage de partager leurs souffrances. L’histoire d’une fille violée à plusieurs reprises pendant plus de 7 ans a été relayée par plusieurs médias dont le Dailymail et le Mirror.

En France, selon le ministère de l’intérieur, chaque année plus de 93 000 femmes sont victimes de viol, ou de tentatives de viol. Dans 90% des cas, la victime connaissait son agresseur. Et selon une enquête menée entre 2009 et 2017, seulement 10% des victimes de violences sexuelles auraient eu le courage de déposer plainte. Cette pratique n’est pas sans conséquences pour ses victimes car elle peut entraîner diverses séquelles. Certaines personnes sont confrontées à des conséquences immédiates, tandis que d’autres développent des complexes et des troubles de stress et d’anxiété, qui sont des conséquences chroniques.

Jennifer, 40 ans, a raconté son histoire après avoir été victime de viol dès ses 11 ans, et ceci pendant plusieurs années consécutives.

Une petite fille se fait violer par 500 hommes pendant 7 ans
Une histoire bouleversante

C’est à l’âge de 11 ans que tout a commencé. La femme autrefois adolescente a été violentée par un gang dans les années 80 à Telford dans le Shropshire en Grande-Bretagne. C’est un ami a elle qui l’avait présenté à l’un des membres de sa famille, ce dernier faisant partie de ce même gang. Elle a été droguée, battue et forcée à avoir des rapports sexuels, parfois avec plus de 10 hommes par nuit.

Loading...

La jeune fille s’était adressée à la police et a porté plainte à plusieurs reprises, mais selon ses dires, ils ont refusé de l’aider. Elle affirme s’être sentie tellement seule qu’elle tenta de mettre fin à sa vie.

A l’âge de 14 ans, elle avait tellement manqué de cours, qu’elle n’était plus en mesure de continuer ses études. Elle arrêta donc l’école pendant 2 ans. Malgré elle, elle a été emmenée dans plusieurs autres pays par des membres du gang, pour qu’elle se fasse violer par des étrangers. Elle a même été enfermée pendant plusieurs jours dans un appartement similaire à une cellule de prison.

Ce membre du gang a finalement été arrêté mais dès que l’affaire a été classée, il s’est manifesté devant son domicile et l’a menacée avec une arme à feu. A l’âge de 19 ans, elle s’était faite arrêter à plusieurs reprises par la police pour prostitution malgré ses multiples plaintes concernant son exploitation sexuelle. Après tant d’années de souffrance, Jennifer a réussi fuir ce gang en quittant définitivement Telford. Elle s’est reprise en main et a reconstruit sa vie.

Le viol: un crime qui ne doit pas passer sous silence

Cette histoire désolante lève le voile sur un fléau qui sévit dans de nombreuses sociétés. De nombreux jeunes et adolescents ne sont pas à l’abri des risques de cette “culture du viol” qui se répand de plus en plus.

S’il y a une chose à retenir de ce témoignage glaçant, c’est que la sensibilisation est indispensable pour que les enfants, les adolescents ou encore leurs parents prennent conscience de l’importance d’un suivi approprié pour détecter tout signe d’abus sexuel.

Il est donc important que les parents soutiennent leurs progénitures durant leurs moments difficiles, et qu’ils établissent une relation de confiance avec ces derniers. Pour qu’ils se sentent protégés compris et soutenus, et donc qu’ils aient le courage de partager leurs souffrances dans le cas où ils sont confrontés à une telle situation.