La propriétaire d’un Maine Coon, Lotus, a créé un compte Instagram, sur lequel elle publie des photos de son énorme chat blanc et brun.
Les images nous montrent un chat beaucoup plus grand que d’habitude, mais ses habitudes et son comportement semblent être les mêmes que ceux de tous les chats domestiques. Il aime dormir sur le canapé, se faire dorloter, se détendre en plein air et même se faire prendre en photo. Mais voici quelques détails en plus sur ce gros matou.


Le Maine Coon est une espèce de chat originaire d’Amérique du Nord, plus précisément du Maine. Il est considéré de grande taille et son poids peut varier de 7 à 11 kg chez les mâles et de 5 à 7 kg chez les femelles.

Son poil lui permet de vivre dans des milieux très rigides, il est plus long sur la gorge, sur le ventre et sur les pattes arrières pour lui permettre de se protéger de la neige et de l’humidité ; il est plus court sur le dos et sur le cou pour se parer des enchevêtrements du sous-bois. Les oreilles poilues, la queue épaisse et les pattes rondes, avec des touffes de poils, lui sont utiles pour vivre dans des environnements froids.

View this post on Instagram

Loading...

#lovely #lovelycat #lovecats #cat #cats #mainecoon #mainecoons #mainecooncat #mainecooncats #mainecoonstagram #mainecoon_id #mainecoon_feature #mainecoonlovers #gattino #gatti #gatto #gato #gatos #chat #chats #kittycat #kitties #catlover #catsofinstagram #cats_of_instagram #cat_features #cats_of_world #catoftheday #pet #happycat

A post shared by Lotus (@lotus_the_mainecoon) on


Son récit a fait l’objet de nombreuses légendes au fil des siècles. L’une d’elles est que le Maine Coon est le résultat de l’union d’un lynx et d’un raton laveur, d’où la seconde partie de son nom (en anglais, “Racoon”).

Une autre raconte que son apparition est due aux six chats d’Angora de la reine Marie-Antoinette, qui les ont libérés dans le Maine pendant la Révolution française.


En réalité, il est communément admis qu’il s’agit d’un croisement entre les chats nordiques à poil court et les chats à poil long arrivés en Amérique du Nord après le débarquement des Vikings.

Bien qu’il ait l’air d’un chat sauvage, il ne dédaigne pas du tout la vie domestique et s’est habitué aux “conforts” qu’elle offre. Aujourd’hui, le Maine est une race en expansion continue et est souvent présente aux expositions félines. Admettez-le : vous mourrez d’envie d’en avoir un !