Lors d’une étude récente, décrite par les scientifiques comme révolutionnaire, il a été prouvé que jeuner pendant 3 jours avait le pouvoir de régénérer le système immunitaire, même chez les personnes âgées.

Les scientifiques de l’Université de Californie du Sud disent que cette découverte pourrait être particulièrement bénéfique pour les personnes souffrantes de systèmes immunitaires endommagés, comme les patients atteints de cancer à la chimiothérapie.

Cela pourrait également aider les personnes âgées dont le système immunitaire devient moins efficace à mesure qu’elles vieillissent, ce qui rend plus difficile leur lutte contre les maladies communes.

Les chercheurs disent que le jeûne « enclenche un interrupteur régénératif », qui permet aux cellules souches de créer de nouveaux globules blancs, essentiellement en régénérant l’ensemble du système immunitaire. « Le jeûne donne l’« OK »pour que les cellules souches puissent aller de l’avant et commencer à proliférer et à reconstruire l’ensemble du système», a déclaré le Professeur Valter Longo, professeur de gérontologie et de sciences biologiques à l’Université de Californie.

Loading...

« Et la bonne nouvelle est que le corps se débarrasse des parties du système qui pourraient être endommagées ou anciennes, en d’autres termes les parties inefficaces, pendant le jeûne ». « Si vous possédez un système fortement endommagé par la chimiothérapie ou le vieillissement, les cycles de jeûne peuvent générer, littéralement, un nouveau système immunitaire ».


Le jeûne prolongé oblige le corps à utiliser des réserves de glucose et de graisse, mais décompose également une grande partie des globules blancs.Au cours de chaque cycle de jeûne, cet épuisement des globules blancs induit des changements qui déclenchent une régénération à base de cellules souches de nouvelles cellules du système immunitaire. Lors des essais, les humains ont été invités à jeûner régulièrement de deux à quatre jours sur une période de six mois.

Le jeûne pendant 72 heures a également protégé les patients atteints de cancer contre l’impact toxique de la chimiothérapie. « Alors que la chimiothérapie sauve des vies, elle provoque des dommages collatéraux importants au système immunitaire. Les résultats de cette étude suggèrent que le jeûne peut atténuer certains des effets néfastes de la chimiothérapie », a déclaré Tanya Dorff, professeur adjoint de médecine clinique à l’USC Norris Comprehensive Cancer Center and Hospital.
Source