Si sa préparation se rapproche des confits, marmelades et gelées, la confiture reste l’un des mets sucrés les plus appréciés. Obtenue à partir d’une cuisson lente des fruits et d’une dose équivalente de sucre, elle se décline sous de nombreuses variétés et saveurs.
10/ La confiture d’oranges
Réputée pour sa forte teneur en vitamine C, l’orange est l’un des fruits cultivés dans le monde. Particulièrement prisée pour son jus, l’orange s’impose également comme un ingrédient de choix pour la confection de confitures. Cuite dans un chaudron de manière traditionnelle ou faite maison, la confiture d’orange se distingue par ses parfums d’agrumes et sa fraîcheur. Bien que certaines variétés d’oranges puissent donner des confitures légèrement liquides, sa consistance est généralement onctueuse. Parfaite pour accompagner une brioche, du pain, une crêpe ou même une biscotte, elle se révèle idéale pour garnir des pâtisseries ou aromatiser certaines spécialités de biscuits.


9/ La confiture de tomates vertes
À la fin de la saison, généralement à l’arrivée de l’automne, il reste des tomates vertes sur les plans du potager. Celles-ci ne mûrissent plus et il est bien souvent difficile de leur trouver une utilité pour éviter le gaspillage. Il s’agit de l’une des recettes les plus populaires pour faire une confiture maison. Pour couper à l’acidité des tomates qui ne sont pas arrivées à maturation, on peut agrémenter sa préparation avec des épices, comme la cannelle, les clous de girofle ou encore du gingembre. Vous pouvez également la mélanger avec des coings ou des pommes pour une confiture aux saveurs étonnantes.

8/ La confiture de coings
Ressemblant à une poire, le coing est récolté dans les régions chaudes, de préférence dans un climat méditerranéen. Ce fruit ancien est reconnu pour son excellente teneur en minéraux, principalement le potassium, et en vitamine C. Il est comestible uniquement après cuisson et conserve toutes ses valeurs nutritives. La présence de pectine permet de préparer des confitures sans ajouter d’additifs pour la gélifier. Avec sa texture granuleuse et une acidité qui rehausse ses saveurs fruitées, la confiture de coings est reconnue pour exhaler des parfums prononcés. Il peut également relever d’autres confitures, comme celles aux pommes ou aux poires.

7/ La confiture de mirabelles
Variante de la prune, la mirabelle arbore une robe dorée. Selon le degré de maturité et les variétés, elle est légèrement acidulée ou sucrée. Principalement cultivée dans l’Est de la France (Lorraine, Alsace, Haute-Saône), elle se consomme fraîche, mais se révèle une excellente base pour d’autres préparations. Aux saveurs gustatives indéniables, la confiture de mirabelles ajoute une touche sucrée supplémentaire. De couleur ambrée, sa douceur lui permet d’accompagner de nombreux mets. Pour le petit-déjeuner ou le goûter, on peut la tartiner sur un morceau de baguettes, garnir une crêpe ou encore agrémenter une crème glacée ou une pâtisserie.

6/ La confiture de mûres

Issues de la ronce commune, les mûres font partie de la même famille que les framboises. Leur apparence et leur saveur sont similaires. Elles possèdent un goût sucré avec une légère touche d’acidité persistante en bouche. Un parfum très facile à conserver lors de l’élaboration d’une confiture de mûres. Selon les méthodes de préparation, on peut choisir de garder les pépins ou les enlever. Après cuisson, la confiture se révèle onctueuse. Une texture qui permet de l’étaler sans difficulté sur des mets d’accompagnement, notamment une brioche, du pain ou même une crêpe.

5/ La confiture de rhubarbe
Appelées pétioles, les tiges de rhubarbe offrent de délicieuses tartes et confitures. Cette plante se caractérise par une forte acidité qui tend vers des saveurs amères. Les puristes peuvent préparer la confiture sans ajout pour un goût marqué en bouche. Généralement, on adoucit sa teneur acide avec du sucre. Étant donné qu’elles sont plus tendres que les vertes, les variétés de rhubarbe rouge sont privilégiées pour faire des confitures. Riche en fibres alimentaires, la rhubarbe est également réputée pour son apport en potassium, en phosphore et en vitamine C.

4/ La confiture de prunes

Reconnues pour leurs vertus thérapeutiques, les prunes sont antioxydantes. Elle dispose d’une très bonne teneur en vitamine C, en fer et en fibres. Mangées crues ou cuites, elles se déclinent sous de nombreuses préparations. Bien qu’on puisse en déguster tout au long de l’année, la confiture de prunes s’apprécie au terme de la saison estivale. Parmi les centaines de variétés existantes, la quetsche, la reine-claude et les mirabelles sont utilisées pour la confiture de prunes. À ses saveurs sucrées se mêle un petit parfum acidulé qui rehausse ses qualités gustatives.
3/ La confiture de fraises

Qu’on la préfère tendre ou ferme, la fraise demeure un grand classique pour faire de la confiture. Selon la variété choisie, on peut mettre l’accent sur les arômes fruités, le côté acidulé de la fraise ou privilégier une saveur sucrée prédominante. La consistance diffère en fonction des méthodes de confection et des ajouts. Une confiture de fraises dense s’obtient en y incorporant de la pectine. Pour un aspect plus sirupeux, on évite l’incorporation de gélifiant. La fraise contient une forte teneur en vitamine B9, A et C.
2/ La confiture de figues
La figue possède d’indéniables qualités nutritives. Riche en vitamine B et en sels minéraux, elle se distingue par une chair tendre et sucrée. Pour la confiture de figues, on emploie en général des variétés très parfumées, comme l’Angélique ou la Marseillaise. La préparation demeure relativement simple et rapide (une dizaine de minutes avant la cuisson) pour l’effectuer soi-même. On en trouve toutefois tout au long de l’année sur les étals des commerces et des épiceries. Ses parfums très doux offrent une agréable sensation en bouche pour la dégustation sur une tranche de pain ou une biscotte. Elle peut aussi servir de fourrage pour vos crêpes et gaufres.

1/ La confiture d’abricots

Et la confiture préférée des Français n’est autre que la confiture d’abricots. Naturellement riche en pectine, elle se gélifie sans qu’il ait besoin d’ajouter un additif supplémentaire. Orangée, la confiture d’abricots demeure très dense, ce qui permet de la tartiner généreusement sans risquer qu’elle déborde. Pour sa préparation, on sélectionne des fruits à la maturité avancée. Ils conservent ainsi toutes leurs qualités nutritives et exhalent un parfum sucré persistant. La confiture d’abricots fait également une excellente garniture pour les pâtisseries, gâteaux et crêpes.