DECES Des pompiers et des policiers, qui ont pénétré son habitation en passant par le balcon, l’ont retrouvée dans sa salle de bains
Son corps était comme momifié. Une dame âgée de 78 ans a été retrouvée morte mardi dans sa salle de bains à Madrid, quinze ans après son décès.

Des policiers et des pompiers, alertés par la nièce de la victime, ont pénétré l’appartement en passant par le balcon. La porte d’entrée était fermée et les clefs étaient restées dans la serrure.
Des voisins inquiets

Des voisins, qui n’avaient pas aperçu la vieille dame depuis 2004, avaient auparavant tenté de donner l’alerte, notamment en raison d’une forte odeur qui émanait de l’appartement. Le quotidien El Pais raconte que certains, inquiets de voir sa boîte déborder de lettres, s’étaient rendus au poste de police. Des agents leur avaient alors transmis le numéro d’un membre de la famille, qui avait affirmé que la Madrilène était encore en vie.

Il y a cinq ans, une autre voisine avait demandé à des opérateurs de retirer des lumières de Noël accrochées entre le balcon de la vieille dame et un lampadaire, de peur que ceci ne facilite l’intrusion de cambrioleurs.
Un état exceptionnel de conservation

L’humidité et l’aération des lieux ont permis au corps d’Isabela Rivera de rester dans un état exceptionnel de conservation.

Née en 1926, elle était veuve et n’avait pas d’enfants. Elle n’entretenait pas de bons rapports avec le reste de sa famille. Sa banque a indiqué que la septuagénaire payait chaque mois ses factures, mais qu’elle n’avait aucune autre dépense.

Selon les enquêteurs, Isabel Rivera serait morte naturellement.