Depuis qu’ils m’ont tapée j’ai peur que ça se reproduise Tallia 10 ans  rouée de coups par trois élèves de son collège

Une élève de 6ème rouée de coups par trois élèves plus âgés dans l’Oise. Deux semaines après l’agression, c’est le choc et l’incompréhension qui dominent pour Tallia mais aussi pour ses parents.

Tallia 10 ans, en classe de 6ème a été rouée de coups par 3 élèves plus âgés de son collège à Couloisy, dans l’Oise, le vendredi 18 octobre juste avant les vacances de la Toussaint.

Deux semaines après sa violente agression, Tallia et ses parents sous toujours sous le choc.
« J’ai eu des coups dans les épaules, dans la poitrine, dans le ventre »

Tallia sors de cours pour la pause déjeuner lorsque trois élèves plus âgés s’en prennent à elle dans le couloir. L’un va s’agripper à son sac et la faire tomber à terre puis ils la rouent de coups sans raison:

Depuis qu’ils m’ont tapée j’ai peur que ça se reproduise Tallia 10 ans, rouée de coups par trois élèves de son collège

« J’ai eu des coups dans les épaules, dans la poitrine, dans le ventre, des coups de poings, des coups de pieds. Depuis qu’ils m’ont tapé, j’ai peur que ça se repasse ».

Loading...

Sur des photos prise par son père Christopher, Tallia à toute la partie gauche du visage et les mains tuméfiées: « Ça, ce sont les hématomes. Vous voyez, son visage change… Elle a les doigts tuméfiés, le bras et le crâne ».

L’un des agresseurs, un élève de 15 ans a été mis en examen mais ses deux complices sont toujours recherchés:

« Tant que les deux ne sont pas réellement punis, je ne remettrais pas ma fille à l’école. C’est juste pour mettre un bon coup de poing sur la table pour que ce problème ne se reproduise pas ».

« Je trouve ça inadmissible dans un établissement scolaire »

Un père qui ne s’imaginait pas une telle violence à l’école:

Depuis qu’ils m’ont tapée j’ai peur que ça se reproduise Tallia 10 ans rouée de coups par trois élèves de son collège

« Qu’on ne laisse pas des petits enfants comme ça, dans les couloirs tout seul sans surveillance. C’est des troisièmes qui ont fait ça à des sixièmes. Je trouve ça inadmissible dans un établissement scolaire ».

Tallia, toujours choquée, souffre encore de maux de tête et de cauchemars. Le collège devrait s’organiser pour qu’elle puisse suivre les cours à la maison le temps qu’il faudra.