Lorsque ce jeune brésilien a appris que sa femme était sur le point de donner naissance à leur bébé, il s’attendait bien évidemment à ressentir une grande joie, mais il ne se doutait pas une seule seconde que son bébé fille, à peine née, serait en mesure de reconnaître sa voix et de lui adresser le plus beau des sourires. Cet événement heureux et touchant nous est relayé par THE EPOCH TIMES.

Il est commun d’entendre qu’une mère entretient avec ses enfants un lien plus fort que tout, voire même plus intense que celui d’un père avec ses enfants. En effet, on a tendance à parler d’un amour maternel inné qui se développe dès lors qu’une mère porte son enfant dans son ventre. Si l’on considère que le premier lien d’attachement d’un bébé s’établit avec sa mère, il ne faut pas négliger celui qui se forme avec le père qui peut parfois être tout aussi fort. Par ailleurs, l’histoire très touchante de ce papa brésilien qui a établi un lien très fort avec sa fille avant même qu’elle ne naisse confirme cela. Nous vous en disons plus dans cet article.

L’histoire se passe dans la ville de Rio de Janeiro, au Brésil où habitent Flávio Dantas et sa compagne. Flávio a accueilli la nouvelle de la grossesse de sa partenaire avec le plus grand enthousiasme et était plus que ravi à l’idée d’être papa. Il était tellement impatient de rencontrer son bébé, qui s’est ensuite avéré être une fille, qu’il s’attelait à lui parler tous les jours.

Sa compagne, Tarsila Batista a d’ailleurs confirmé que Flávio ne manquait jamais de se pencher sur son ventre grandissant, chaque matin avant de se rendre au travail, pour parler à son bébé. Elle affirme qu’il lui répétait à chaque fois : « Je serai toujours là » tout en caressant le ventre de Tarsila. Bien qu’elle était encore dans le ventre de sa maman, la petite fille était déjà réactive aux douces paroles de son papa auxquelles elle répondait en bougeant et en donnant de légers coups de pieds dans le ventre de sa maman.

Cependant, ses parents ne se rendaient pas compte de l’impact que les paroles du papa auraient eu sur sa petite Antonella avant même qu’elle ne voie le jour.
A sa naissance, elle le leur a largement démontré.

Le grand jour est enfin arrivé et Tarsila a donné naissance à la petite Antonella à l’hôpital naval Marcílio Dias de Rio de Janeiro, toujours avec son compagnon Flávio à ses côtés. Lorsque l’équipe médicale de l’hôpital a jugé que le moment du premier face à face avec leur petite était arrivé, cette dernière était endormie. Flávio s’est penché ainsi sur elle pour lui murmurer un « coucou ». Il lui a ensuite répété toutes les douces paroles qu’il avait l’habitude de lui dire alors qu’elle était encore dans le ventre de sa maman.

C’est à ce moment-là que la grande surprise a eu lieu : Antonella a accueilli les mots doux de son papa avec un énorme sourire. Très ému, Flávio a déclaré que son amour pour sa petite fille était plus fort que tout.

Mieux encore et comme par un heureux hasard, il se trouve que la petite Antonella soit née le 11 août 2019, le jour de la fête des pères au Brésil ! La petite était bel et bien destinée à entretenir une relation bien spéciale avec son papa.

Cette histoire très émouvante prouve donc à quel point il est important de tenter d’établir un lien avec son bébé bien avant sa naissance. En effet, les bébés sont en mesure de percevoir et reconnaître les sons dès leur 18èmesemaine. Ensuite, à partir de la 24ème semaine, les bébés arrivent même à réagir aux sons provenant du monde qui les entoure et ressentent un grand réconfort lorsqu’ils entendent les voix de leurs parents.
Communiquer avec son bébé

Le fœtus entend tout, depuis le ventre de sa mère. Dans une étude, il a été démontré, la capacité du fœtus à reconnaître la voix de sa mère et à y répondre par des coups de pieds légers. Ainsi, l’ouïe du fœtus devient développée dès la 24ème semaine de grossesse et demeure aiguisée in utero. Dès 5 à 6 mois, le fœtus peut entendre des sons extérieurs, comme les voix proches, la musique ou encore le bruit d’un moteur ou d’un séchoir ; il sera également sensible à l’intonation de la voix de sa mère. Ainsi, le fœtus est capable de mémoriser les expériences auditives, que certains nomment l’apprentissage fœtal.