Quand vous pensez à l’expression « bébé adulte », qu’est-ce qui vous passe par la tête ? Bien que cela puisse sembler un étrange fétichisme sexuel, les membres de ce milieu mènent souvent une vie normale en dehors des moments où ils agissent comme des bébés.

Cette histoire est celle de Riley, une transsexuelle de 25 ans de Buffalo, NY. Il y a 5 ans, Riley a changé de sexe et a commencé à vivre comme une femme. La femme passe 12 heures par jour à boire dans un biberon, à dormir dans un berceau surdimensionné, à jouer dans un parc et à porter des couches.

L’amoureuses de couches-culottes choisit de vivre comme un bébé adulte pour échapper au stress du monde réel. Depuis que Riley est née de sexe masculin, elle dit qu’elle essaie de retrouver une enfance de fille qu’elle a ratée.

Riley a commencé à vivre comme un bébé adulte à l’âge de 13 ans. En fait, la jeune femme dépense environ 400 $ (environ 360 euros) par mois pour acheter des couches et des biberons.
Quant à Riley, elle ne pense pas que sa dépendance soit quelque chose de mal, de sale ou de bizarre.

Il n’y a pas de raison d’arrêter, pourquoi arrêter ?

Loading...


Pour les gens comme elle, les couches sont comme une sécurité.

La communauté ABDL (Adult Baby Diaper Lover – les amoureux des couches pour bébé) est, en fait, un groupe large et varié de personnes qui apprécient une pléthore d’activités liées aux couches et qui sont traitées comme un enfant. Certains d’entre eux jouent des rôles de bébés, tandis que d’autres membres de la communauté sont simplement réconfortés par des vêtements et des articles liés à la petite enfance.
La seule chose qui n’intéresse pas les bébés adultes, c’est le contact sexuel avec des enfants ou des bébés – une fausse conception courante du fétichisme.

Dans l’ensemble, il semble que les personnes qui aiment vivre leur vie de bébés adultes ont rencontré de nombreuses difficultés dans leur enfance et qu’elles ont maintenant simplement besoin de notre aide. Que pensez-vous de ce genre de dépendance ?