Cette histoire est à la fois insolite et scandaleuse. Le tribunal a condamné une femme de 79 ans à 10 jours de prison ferme. Non, elle n’a pas volé un objet au supermarché du coin. Elle a seulement nourri des chats errants. Pourtant, une loi locale interdit à la population de nourrir les animaux sans propriétaires. Elle habite un quartier de Garfield Heights, une ville de l’Ohio (États-Unis).

Elle a délibérément enfreint les règlements

La maltraitance animale continue de faire couler beaucoup d’encre dans les médias. D’habitude, la loi punit les mauvais comportements, les personnes qui bafouent le droit des animaux. La réglementation en vigueur dans cette petite ville des États-Unis est ainsi particulière. Elle oblige les habitants à rester indifférents aux souffrances des animaux.

Nancy Segula n’est pas restée de marbre en voyant la détresse des chats abandonnés par son voisin. Après son départ, les félins étaient livrés à eux même. La septuagénaire au gros cœur avait alors commencé à les nourrir. Malheureusement, ses voisins n’ont pas du tout apprécié son comportement. Ils l’ont dénoncé aux autorités.

Loading...

Finalement, la sentence est tombée. Elle passera 10 jours en prison.

Elle a ignoré plusieurs rappels à l’ordre
Nancy a secouru les chats depuis quelque temps. Les autorités lui ont envoyé une première contravention en 2017. Le montant reste inconnu, mais la septuagénaire n’a pas changé ses habitudes pour autant. Elle continuait à nourrir les félins et la colère du voisinage s’est amplifiée.

Les amendes se sont succédé, elle en a reçu quatre autres. La dernière était spéciale, il s’agit d’une convocation du juge. Ayant constaté que les contraventions ne suffisaient pas, la justice a renforcé la sanction. Le tribunal lui a infligé une peine de 10 jours d’emprisonnement pour qu’elle puisse réfléchir à la gravité de ses actes.

Selon vous, est-ce que Nancy Segula méritait cette punition ?